L’adoration (Jean 4.24)

Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. Jean 4.24

L’adoration est au cœur de la vie du disciple de Jésus-Christ.  Le mot adoration est souvent utilisé à toute sorte de sauce.  Dans les églises chrétiennes, elle est souvent considérée comme un temps de recueillement accompagné de chants spirituels et de prières.  Pour plusieurs, la réunion du dimanche est reconnue comme étant le culte d’adoration.  Est-ce vraiment ce que Dieu désire?  Mais qu’en disent les Écritures?  Avons-nous pris le temps de considérer la question ou avons-nous accepté ce que l’on nous a offert sans se poser de questions?  Jésus affirme que le Père recherche de véritables adorateurs, assurons-nous donc de bien saisir le sens de ce que cela signifie.

Soulignons premièrement que l’adoration pour ceux qui sont sous la loi et pour ceux qui sont en Christ est tout à fait différente.  Sous l’Ancienne Alliance, il y avait un endroit vers lequel l’adoration était tournée.  Il s’agissait de Jérusalem, particulièrement vers le temple.  Le peuple devait faire des sacrifices multiples, choses qui n’ont plus leur place dans la nouvelle Alliance puisque Christ est mort à la croix une fois pour toutes.

Lors de sa discussion avec la samaritaine, Jésus affirme qu’un changement était en voie de se produire.  Il lui a affirmé que l’adoration n’allait plus se faire sur une montagne.  À cette époque, l’adoration était pratiquée sous une forme de rituel religieux, maintenant, toujours selon Jésus, l’adoration doit se faire en esprit et en vérité (Jn 4.23).  C’est ce genre d’adoration que Dieu le Père désire.  « Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. » (Jn 4.24).  Pour que cela se fasse de la sorte, le lieu de culte n’est plus requis.  Cela signifie que notre vie d’adoration ne doit pas être limitée à nos rencontres d’église.  L’adoration se doit d’être présente dans toutes les sphères de la vie chrétienne.  On parle ici de piété devant Dieu.  Une piété non religieuse, mais continuelle et en tout lieu.

Dans un premier temps, Le Père recherche de véritables adorateurs, ceci démontre qu’il y a de faux adorateurs.  La fausse adoration est une démarche hypocrite devant les autres croyants.  On confesse publiquement, mais dans le privé il n’y a  pas de relation avec le Seigneur.  L’adoration doit être faite par ceux qui ont pour Père Dieu.  

La relation entre l’adorateur et Dieu est une relation intime, elle requiert une réelle communion.  Il est bien écrit : « les vrais adorateurs adoreront le Père » (Jn 4.23).  Ceux de qui l’adoration sera approuvée par Dieu se doivent d’être premièrement être passés par la nouvelle naissance (Jn 3.5-8).  Sans cela, il est impossible d’adorer Dieu en esprit.  De plus, il faut que l’adoration soit sincère et véridique conforme à la Parole de Dieu.  Comment pourrions-nous l’adorer en faisant le contraire de sa volonté?  L’adoration se doit d’être pratiquée dans la conformité à la vérité.

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu,
à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint,
agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
Romains 12.1

Maintenant, qu’est-ce que l’adoration?  Un exemple biblique est l’action que Marie a fait suite à un repas.  Elle a offert spontanément au Seigneur ce qu’elle avait de plus précieux en témoignage de reconnaissance.  « Marie ayant pris une livre de parfum de nard pur, d’un grand prix,  en oignit les pieds de Jésus, et les essuya avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum. » (Jn 12.3).  L’adoration est la manifestation de l’amour que nous avons envers Dieu.  Cela peut prendre différentes formes.  En fait, Paul nous exhorte à offrir nos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, c’est notre culte raisonnable (Ro 12.1). 

L’adoration est le témoignage que nous donnons tant aux gens qui nous entourent qu’à Dieu de la place qu’Il occupe dans nos vies.  Christ a offert sa vie pour nous, il désire donc la même chose et cela, comme Paul l’a dit, c’est raisonnable!  Tout ce que nous faisons doit être dans le but de plaire au Seigneur.  Lui plaire à tout égard (Col 1.10) . Cela ne requiert pas de se faire dans un lieu précis et à une heure précise.  L’adoration doit être présente à chaque instant de nos vies.  Ceux qui adorent Dieu seulement le dimanche dans des lieux de culte n’ont pas saisi les paroles de Jésus. 

Sylvain Bigras

Nourriture pour l’âme

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
error

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Suivez-moi sur Twitter

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.