La définition de l’amour

Jacques 2.8
Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Ecriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. Jacques 2.8

Dans le douzième chapitre de 1 Corinthiens, Paul après avoir parlé de l’importance des dons de l’Esprit Saint, poursuit en ouvrant la porte à ce qu’il nomme « Une voie par excellence ».  Ce que Paul va ajouter par la suite est l’élément fondamental du christianisme.  Il s’agit de la charité qui est en fait l’amour en action dans la vie des chrétiens.  Nous avons beau avoir les plus grands dons, sans amour, sans charité, nous ne sommes rien, nos belles paroles résonnent et nos bonnes actions ne nous servent à rien. (1 Cor 12.31 à 13.3).

Vidéo

Plusieurs considèrent que la définition que Paul fait de l’amour à partir du verset 4 de 1 Corinthiens 13 ne peut être accomplie que par Jésus seulement.  Ils affirment que la perfection de l’amour présenté par Paul est impossible pour un croyant.  En fait, cette définition s’adresse justement à tous ceux qui se nomment disciples de Jésus.  L’Écritures nous démontre que le plan de Dieu est que nous atteignons l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ (Éphésiens 4.13).

Certes, nous ne pouvons le faire par nos propres moyens, mais nous avons par la grâce de Dieu tout le nécessaire pour mettre en pratique l’amour, la charité, telle que Paul l’a défini.  C’est pourquoi nous devons apprendre du Seigneur à marcher dans l’amour.  Nous ne devons pas oublier que c’est Lui qui nous a aimés le premier (Romains 5.8).  À ce propos, Jean, le disciple qui se disait être le disciple que le Seigneur aimait a écrit « si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres (1 Jean 4.11).

Les Écritures nous donnent deux outils essentiels pour apprendre à aimer comme le Seigneur nous le demande.  Cela ne se fait pas systématiquement, mais progressivement.  Prenons à titre d’exemple l’église de Thessalonique à qui Paul écrivait que « la charité de chacun de vous tous à l’égard des autres augmente de plus en plus. » (2 Thessaloniciens 1.3).

Le premier outil pour apprendre à aimer comme le Seigneur est de suivre son exemple, d’apprendre de Lui.  Nous lisons : « Marchez dans la charité, à l’exemple de Christ qui nous a aimés (Éphésiens 5.2).  Jésus n’a-t-il pas dit à ses disciples « Apprenez de moi… » (Matthieu 11.28) ?  Nous nous devons d’apprendre de Lui comment nous aimer les un des autres (1 Thessaloniciens 4.9).  Gardons à l’esprit que nous partons de loin, nous étions de ceux qui préféraient aimer les ténèbres (Jean 3.19) à la place de Dieu.  L’amour que nous avions pour notre prochain était un amour conditionnel attiré par le gain.

Le deuxième outil que la Parole de Dieu nous donne est le Saint-Esprit.  Paul témoigne que « l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. » (Romains 5.5).  L’amour n’est pas dispersé dans nos cœurs à faible dose.  Non ! Elle est répandue abondamment par l’Esprit.  Ne soyons donc pas surpris de voir que le premier élément de son fruit est l’amour (Galates 5.22).  C’est l’œuvre de l’Esprit de nous révéler l’amour de Dieu et de créer en nous l’amour envers notre prochain (Philippiens 2.13).   L’Esprit est le consolateur qui nous conduit dans la vérité (Jean 16.12). L’obéissance à la vérité nous pousse à l’amour fraternel sincère (1 Pierre 1.22).  Laissons-nous constamment remplir par l’Esprit (Éphésiens 5.18).

Dieu ne nous laisse pas à nous même lorsqu’il nous appelle à nous aimer les uns les autres, mais il pourvoit à tout ce dont nous avons besoin pour être en mesure d’accomplir sa volonté.  Pierre a écrit que sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés (2 Pierre 1.3).  Notre mandat est de chercher sa volonté, et cela non pas seulement en parole, mais en action et en vérité (1 Jean 3.18).

L’amour pour Dieu et pour notre prochain est l’élément fondamental de notre marche avec Dieu.  Par ses deux commandements, nous accomplissons l’ensemble de sa volonté (Matthieu 22.40).

Maintenant, regardons attentivement la définition que Paul nous a laissée sur la charité.  Il a écrit :

1 Corinthiens 13.4-8a

Il est facile à la première lecture de constater combien peu de gens nous ont aimé de la sorte… particulièrement les chrétiens qui devraient être un modèle dans l’amour… Mais une lecture plus approfondie accompagnée par la prière nous ouvre les yeux sur une autre réalité… Est-ce que j’aime mon prochain de cette manière ?  En nous examinant soi-même, nous prenons conscience que nous avons du progrès à faire.

Notons également le lien entre le fruit de l’esprit et le rejet des œuvres de la chair mentionnée dans Galates 5.  Cela nous amène à la question de suis-je charnel ou spirituel dans la manière d’aimer mon prochain ?  Tous les éléments ou le négatif est utilisé par Paul font référence aux œuvres de la chair.  Si dans la manière d’aimer les autres je recherche mon intérêt et que je m’irrite facilement lorsque je n’ai pas ce que je désire, je suis charnel.  Par contre si mon cœur recherche le bien-être et la croissance de mon prochain, on remarque la présence de l’œuvre de l’Esprit saint dans ma vie.

Pour Jésus, l’amour est l’élément qui distingue ceux qui sont ses disciples.  (Jean 13.35).  Avoir reçu l’amour de Dieu sincèrement provoque dans la vie du nouveau disciple une explosion d’amour envers son prochain.  L’amour est de Dieu et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu (1 Jean 4.7).  Sans l’apparition de l’amour envers son prochain, il est impossible de connaître Dieu.  L’amour, la charité, est le témoignage de la présence de Dieu dans la vie d’une personne.

Il y a une seule chose que nous devons à notre prochain et c’est de nous aimer les uns les autres (Romains 13.8).  C’est la voie par excellence tracée par le Seigneur (1 Corinthiens 12.31).

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
0

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.