En priorité (Matthieu 6.33)

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Matthieu 6.33

La lecture du sermon sur la Montagne nous démontre clairement que Jésus connaît le cœur de l’homme dans tous ses détails. Il connaît parfaitement la source de nos problèmes et également les priorités qui nous occupent. Bien que ses paroles aient été prononcées il y a maintenant près de 2000 ans, elles demeurent toujours d’actualité, car malgré les changements technologiques et les diverses cultures, le cœur de l’homme ne change pas et ses motivations demeurent les mêmes. C’est pour cette raison que les paroles de Jésus font échos jusqu’à nous aujourd’hui, et qu’elles demeurent toujours aussi percutantes dans la vie de ceux qui les reçoivent.

Jésus monta sur la montagne ; et, après qu’il se fut assis,
ses disciples s’approchèrent de lui.
Matthieu 5.1

Il est important de prendre conscience que le sermon sur la Montagne est premièrement adressé aux disciples de Jésus et non pas à la foule présente (Mathieu 5.1). Jésus désirait parler aux cœurs de ses disciples. Il désire que nous allions au-delà de principes moraux et légaux, mais que nous saisissions l’importance de l’état de nos cœurs au lieu de simplement suivre un code d’éthique, une série de règles. Dieu regarde aux cœurs, non pas aux apparences.

Jésus insiste également sur l’importance de notre relation avec le Père. C’est pourquoi il prend le temps de nous montrer comment nous devons prier. Sa vision de la prière est pour plusieurs d’entre nous différente de la manière dont nous prions. En effet, les premiers éléments du modèle de prière qu’Il nous présente considèrent en priorité la position du Père et l’avancement de son règne. Pour plusieurs, nous négligeons cela en faisant une liste complète de nos divers désirs et besoins lorsque nous prions. Jésus nous montre clairement que nous devons à titre de ses disciples désirer vivement la venue du règne de Dieu. L’éternité à venir est bien meilleure que tout bien temporel acquis sur cette terre. Chercher la volonté de Dieu doit être la priorité dans nos pensées et dans nos prières. Par la suite seulement viennent nos besoins personnels (Matthieu 6.9-13).

Jésus affirme, et il est important que nous saisissions le bien, que le Père connaît nos besoins, que ce soit le manger, que ce soit nos besoins vestimentaires ou l’importance d’avoir un toit. Jésus affirme à deux reprises « Ne vous inquiétez pas » (Matthieu 6.25 et 31). Si Dieu a su répondre à chacun des besoins de la création et des animaux, à plus forte raison prendra-t-il soin de nous.

La plupart des versions bibliques traduisent le verset 34 de Matthieu 6 en utilisant l’expression « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu », j’ai bien aimé la traduction de la version du Semeur qui nous dit de faire du règne de Dieu et de ce qui est juste notre préoccupation première. En fait, cela veut dire la même chose, mais cela m’a permis de saisir le lien entre la prière de Jésus et ce qui doit être la motivation de nos actions et de nos choix. Prier pour que le règne de Dieu vienne et chercher le Royaume de Dieu et la justice sont l’expression du même désir.

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ,
cherchez les choses d’en haut,
où Christ est assis à la droite de Dieu.
Colossiens 3.1

L’apôtre Paul revient sur ce sujet lorsqu’il a écrit « Mais vous êtes aussi ressuscités avec le Christ: recherchez donc les réalités d’en haut, là où se trouve le Christ, qui siège à la droite de Dieu » (Colossiens 3.1). Nous sommes, grâce au sacrifice de Christ à la croix, devenus citoyens des cieux, nos priorités ne sont plus celles du commun des mortels. Nous avons part au Royaume des Cieux et nos pensées se doivent d’être au même niveau que notre position en Christ.

Notre première considération se doit d’être la même que dans le sujet de nos prières c’est-à-dire le règne de Dieu. Nous devons voir les choses dans leur dimension éternelle. Qu’est-ce qui est juste devant Dieu ? Est-ce que la pensée de mon cœur est en accord avec la volonté de Dieu ?

Jésus nous a dit, toujours dans le sermon sur la Montagne, que nous sommes le sel de la terre, la lumière du monde (Matthieu 5.13-14). Ce qui fait la différence c’est notre marche sur la terre, les sans-Christs sont témoin de notre intégrité et de notre espérance. Notre vie est une lettre écrite par l’Esprit Saint qui témoigne de l’action de Dieu dans nos vies. Cela fait en sorte que nous avons une part active dans la mission de faire de toutes les nations des disciples. Nous avons simplement à vivre en communion avec Christ et par cela, nos cœurs se transformeront, car Sa présence ne peut que nous transformer et nous faire désirer la volonté de Dieu dans nos vies. Les premiers disciples avaient raison de dire « nous ne pouvons garder le silence sur ce que nous avons vu et entendu ». La rencontre avec Jésus ne peut nous laisser dans l’indifférence, mais transformer l’ordre de nos priorités premières.

Sylvain Bigras

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
error0

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.