Ce qu’il faut pour grandir dans le Seigneur (1 Pierre 2.2)

Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut. 1 Pierre 2.2

La vie chrétienne débute par la nouvelle naissance et tout comme les bébés, le nouveau croyant à des besoins vitaux et des phases de croissances. Il a besoin d’être aimé, d’être nourri et d’être stimulé afin de grandir et de s’affermir à titre d’enfant de Dieu. Heureusement, il peut compter sur l’assistance de l’Esprit Saint et de l’église locale qui de concert l’assisteront et répondront à ses besoins.

Lors de la nouvelle naissance, le nouveau croyant compte déjà sur l’appui de trois éléments importants…

L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit
que nous sommes enfants de Dieu. Romains 8.16

Il bénéficie premièrement de la rédemption en Jésus Christ qui lui procure une nouvelle identité à l’opposée de ce qu’y a été vécu avant. Le nouveau croyant est maintenant un enfant de Dieu (Romain 8.16) justifié par la foi (Romains 5.1), sanctifié (Éphésiens 2.19), glorifié (Colossiens 3.4), citoyen des cieux (Philippiens 3.20), héritier de Dieu (Galates 4.7) et plus encore.

Il a également l’assistance de l’Esprit Saint qui a le mandat de l’instruire
(Jean 14.26), d’intercéder pour lui (Romains 8.27). Il produit dans la vie du jeune croyant son fruit (Galates 5.22-23) et ses dons (Hébreux 2.4).

Et troisièmement, il a l’appui de l’église locale qui est le corps de Christ (1 Corinthiens 12.27) et qui a le mandat d’aimer le nouveau membre selon le modèle de Jésus et de le former à titre de nouveau disciple de Christ.

La nourriture solide est pour les hommes faits,
pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner
ce qui est bien et ce qui est mal.
Hébreux 5.14

Tant l’église qu’avec la Trinité se chargeront de prendre soin du jeune chrétien en l’alimentant avec la Parole de Dieu . Au début, on lui donnera du lait spirituel facile à comprendre (1 Pierre 2.2) et plus il grandira, plus il recevra une nourriture solide afin de l’aider dans sa croissance (Hébreux 5.14). Comme Jésus lui-même l’a affirmé, l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toutes paroles qui sort de la bouche de Dieu (Matthieu 4.4). Plus le chrétien grandit, plus il cherchera la face de Dieu pour saisir pleinement sa volonté parce qu’il saisira que seul Dieu a les Paroles de la vie éternelle. Vers qui d’autres pourrait-il se tourner (Jean 6.68). Seules les Écritures sont inspirées de Dieu et sont en mesure de donner un réel sens à la vie du croyant qui se devra de la méditer sans cesse afin d’obtenir du succès dans ses entreprises (Josué 1.8).

Avec l’assistance de la famille de Dieu, Père, frères et sœurs, le nouveau-né dans l’Esprit aura les outils nécessaires à apprendre à marcher dans les voies de Dieu et également à s’exprimer au trône de la grâce.

Je suis le chemin, la vérité, et la vie.
Nul ne vient au Père que par moi.
Jean 14.6

Tout comme un jeune enfant, il apprendra à faire ses premiers pas sous les yeux attentionnés de Dieu et de l’église. Par sa marche, il aura le privilège d’expérimenter encore plus la grâce de Dieu, il connaîtra des chutes mais son Père Céleste lui prendra la main et il ne sera pas terrassé (Psaume 37.24).

Il ne marchera pas selon le conseil des méchants (Psaume 1.1) mais au contraire, il placera ses petits pieds dans les traces de pas de Jésus, qui est le véritable chemin (Jean 14.6). il se lèvera pour marcher sur ce que l’on nomme la voie sainte (Ésaïe 35.8) sans déplacer les bornes anciennes (Proverbes 23.10) en utilisant la Parole de Dieu comme étant la lumière sur son sentier (Psaume 119.105).

Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ,
comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions
au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !
2 Corinthiens 5.20

Un bébé s’exprime par des pleurs et des rires ainsi que par son visage qui nous fait découvrir son état d’âme que ses parents apprennent à décoder. Le petit enfant dans le Seigneur apprendra également à s’exprimer auprès du Père afin de prier, d’intercéder et de rendre grâce pour les bontés reçues de l’Éternel. En plus de prier, le croyant aura le privilège de partager la bonne nouvelle, partager un salut qu’il a expérimenté et aussi d’encourager, de consoler et d’exhorter son prochain. Le chrétien n’est pas de ceux qui garde silence mais au contraire il est ambassadeur de Christ afin de parler en son nom (2 Corinthiens 5.20).

Celui qui vient à la nouvelle naissance a le privilège d’avoir une vie rempli de bénédiction, il ne sera jamais seul et expérimentera les joies de vivre dans sa nouvelle famille. Il expérimentera la foi, l’espérance et l’amour (1 Corinthiens 13.13). Sa vie sera une longue marche progressive ou il expérimentera un processus de sanctification qui le mènera à la gloire éternelle auprès de Christ et du Père dans les lieux célestes.

Sylvain Bigras

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
error0

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.