Suis-moi

 

Saviez-vous que 13 fois dans les Évangiles nous retrouvons Jésus s’adressant à des gens afin de les invités à le suivre? En fait, nous sommes tous invités à faire de même, car Jésus nous a lancé un puissant appel lorsqu’il a dit « Venez à moi vous tous…» (Mt 11.28). Voilà donc une invitation à laquelle nous devons porter une attention des plus particulières.

Dans les Évangiles nous retrouvons six récits ou cette invitation a été prononcée. Il y eut ce disciple qui voulait mettre son père en terre avant de suivre Jésus. Nous arrive-t-il d’avoir d’autres priorités dans nos vies à tel point de mettre l’appel de Dieu en second. C’est ce que ce disciple désirait faire. Dans Luc 9 nous remarquons la réponse de Jésus « Laisse les morts ensevelir leurs morts, mais toi, va annoncer le royaume de Dieu. » (Luc 9.60). Jésus l’invitait à prendre part à la plus importante des œuvres; annoncer le Royaume de Dieu. L’histoire ne nous dit pas si le disciple a choisi de suivre Jésus, nous voyons que Jésus entra dans la barque, et ses disciples le suivirent (Mt 8.23). Nous pouvons nous demander si ce disciple n’a pas manqué là la possibilité d’œuvrer avec Christ. Voilà l’occasion de s’interroger sur les priorités dans nos vies!

Tous n’ont pas eu la même attitude devant l’appel de Jésus. Il y eut Simon Pierre et son frère André tous deux des pêcheurs de métier qui alors qu’ils mettaient les filets dans la mer furent invités par Jésus à le suivre pour qu’il fasse d’eux des pêcheurs d’hommes. Quelle invitation n’est-ce pas? Mais qu’ont-ils fait? Ils laissèrent leurs filets et ils le suivirent (Marc 1.16-17). Continuant sa marche Jésus croisa deux autres frères Jacques et Jean qui réparaient des filets. Comme avec les deux premiers, Jésus les appela et eux également laissèrent la barque avec leur père et suivirent Jésus (Marc 1.19-20). Ils ont tous accepté de suivre Jésus. Ils n’ont pas trouvé de raison pour faire attendre le Seigneur.

Après sa résurrection, Jésus a demandé de nouveau à Pierre de le suivre. Pierre se sentait indigne après avoir renié le Seigneur trois fois alors que Jésus était en jugement. Jésus avait choisi Pierre pour qu’il le serve et son pardon demeure malgré ses chutes. C’est la même chose pour chacun de nous. Pierre a de nouveau répondu positivement à l’appel de son maître.     Il a bien tenté de mettre les regards du Seigneur sur Jean, mais il reçu de sa part une réponse qui est également bonne pour chacun de nous, Jésus lui a dit « Que t’importes (Jean), toi suis-moi » (Jean 21.22)

Il y eut également Matthieu aussi connu sous le nom de Lévi, il était assis au bureau des impôts, Jésus le vit et il lui dit « Suis-moi ». Imaginons la réaction de Matthieu, un homme mal aimé du peuple et pour cause puisqu’il pratiquait le métier de collecteur d’impôt. Pourtant, Jésus, le fils de Dieu, l’invite à le suivre, Jésus n’a pas les mêmes appréhensions que le monde qui nous entoure. Matthieu devant cette invitation se leva et le suivit (Mt 9.9). Par la suite, Jésus s’est retrouvé à la table dans la maison de Matthieu avec des péagers et des gens de mauvaise vie afin de les invités eux également à la repentance (Mt 9.10-13). La réponse positive de Matthieu a eu un impact positif dans la vie de ses amis.

Avez-vous permis à vos amis d’avoir l’occasion de rencontrer Jésus comme Matthieu l’a fait?  Comme vous le savez, Jésus est vivant, il est toujours actif et depuis la Pentecôte il continue à inviter des gens à le suivre pour proclamer le royaume de Dieu. En tout lieu, il appelle. Que tu sois au centre d’achat, à l’école ou au travail Jésus t’appelle. Oui toi! Quelle est ta réponse à son invitation? Trouveras-tu des prétextes pour ne pas lui répondre ou te lèveras-tu pour le suivre là où il t’appelle?

 

Sylvain Bigras

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*