Appelés pour bénir (1 Pierre 3.9)

1 Pierre 3.9
Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. 1 Pierre 3.9

Combien est-il facile de prendre plaisir au mal ? Particulièrement  maintenant, les valeurs du monde sont en grande diminution. Il devient facile et à première vue payant de faire le mal. On trouve drôle de voir une personne tomber par en arrière. Au cinéma, il est acceptable que le gentil du film puisse déformer la vérité, profiter de son prochain, car il est l’acteur principal.  Il est le gentil du film, lorsque le méchant fait la même chose, là c’est autre chose ! Tout est une question de perspective.

Lorsque je suis dans l’auto, pressé d’arriver à ma destination, il m’est facile d’accélérer plus haut que la vitesse permise. Juste un petit 10 km/heures de plus, c’est toléré par les policiers… Aussi, lorsqu’une personne conduit trop lentement devant, quelles paroles sortent de ma bouche… parfois, c’est juste en pensée… mais “Est-ce gentil ?”

Suivre les voies du monde nous amène rapidement à justifier le mal, à tolérer certaines paroles. Pourtant, si une personne prenait les mêmes libertés à mon désavantage, est-ce que je ne crierai pas à l’injustice ?  En fait, comme chrétien, cela était un comportement normal jusqu’au jour de notre conversion. Depuis, Christ vit en nous ! Donc, nous recherchons le
bien… Pourtant, ce n’est pas aussi facile que cela… Notre ancienne nature cherche à pointer le bout de son nez… Comme chrétien, nous devons prendre plaisir dans les choses de Dieu, et il ne prend pas plaisir au mal.

Souvenons-nous que Dieu ne nous a pas demandé d’être parfait, il nous connaît depuis toujours comme pécheur. C’est pour cela que Jésus a tout accompli sur la croix pour notre salut. Mais encore plus, Dieu aujourd’hui a mandaté son Esprit Saint pour agir dans nos vies afin de nous convaincre de péché et de vivre la tristesse selon Dieu. Notre cœur a été transformé. Christ habite en nous. Le péché que nous aimions tant devient au moment choisi par l’Esprit une chose qui ne nous apporte plus la joie, mais au contraire la tristesse faisant en sorte que nous remplacions cette mauvaise manière d’agir par quelque chose de beaucoup mieux.

Si tu as reçu le salut en Christ, ta vie est maintenant dans un processus de transformation. Au début, bien que jouissant du salut, nous ne prenons pas conscience du mal que nous faisons, mais plus nous grandissons comme enfant de Dieu plus notre transformation s’accroît. Moins nous prenons plaisir au mal et plus nous prenons plaisir à faire le bien. Nos pensées ont été régénérées.

Jean 15.12
C’est ici mon commandement : Aimez-vous
les uns les autres, comme je vous ai aimés.
Jean 15.12

Plus nous apprenons à connaître le Seigneur, moins nous ne maudissons et plus nous bénissons. Que cela veut-il dire ? Cela signifie que nous préférons dire une parole qui va faire du bien au lieu d’être sarcastique. Nous devenons sensibles aux besoins de notre prochain. Ce que Christ a fait pour moi, je désire le faire à ceux qui m’entourent. C’est l’accomplissement du nouveau commandement que Jésus nous a laissé : “AIMER NOTRE PROCHAIN COMME LUI NOUS A AIMÉS”. Aimer c’est parler pour faire du bien, encourager et consoler, mais c’est aussi de bénir par nos actions. Car Jésus a répondu à nos besoins. Il demeure notre modèle.

Cela fait partie de notre sanctification, la volonté de Dieu, la chose à laquelle il nous a appelés, c’est devenir à la stature parfaite de Christ.

La marche est haute ! Oui, mais c’est Dieu qui nous pousse vers le succès.  Il comblera toujours nos manquements par sa grâce inépuisable. C’est une grâce qui nous poussera toujours à faire le pas de plus, car nous avons saisi l’amour de Christ pour nous. Un amour transformateur pour chacun des enfants de Dieu.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
error

Suivez-nous

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.