Matthieu 7.4

La poutre dans l’oeil

2 décembre 2019 admin 0

J’ai rencontré à maintes reprises des chrétiens qui prétendent avoir un ministère de prophète et qui agissent comme des chiens de garde. Au moindre mouvement, ils se mettent à aboyer. Le problème avec ce genre de personne est qu’elle s’accorde le droit de reprendre, de critiquer et de juger, mais ne permette à personne de les reprendre. Leur regard se porte uniquement sur les autres, jamais sur eux-mêmes. Comme dirait Jésus dans le sermon sur la montagne, ils voient la paille dans l’œil de leur frère, mais ne voient pas la poutre dans leur œil (Matthieu 7.4-5).

Pouvons-nous envier les méchants ? (Psaume 73)

9 août 2019 admin 0

Avez-vous été comme Asaph, qui en prenant conscience de cette réalité concernant le méchant remettait en question sa piété ? Il se disait, selon la version juive des Psaumes, « Voyez ces méchants! Éternellement en sécurité, ils voient croître leur puissance » (v. 12). Est-ce qu’il se serait conservé pur en vain? Pour un instant il remis sa vie en question. Il tourmentait son âme en cherchant ce qui serait mieux pour lui. Se garder pur ou au contraire vivre dans le péché ? Voilà la question !

Romains 1.18
Michée 6.8

De l’orgueil à l’humilité (Jacques 4.1-10)

19 avril 2019 admin 0

L’orgueil est subtil, elle prend sa source dans notre égo, c’est le « moi » qui revendique ses droits. C’est une chose en apparence légitime pour nous qui vivons à l’ère des Droits de la Personne. Mais en fait, c’est une attitude qui divise, qui nie les droits des autres, car notre « Je » cherche à prendre toute la place. Le chapitre 4 de l’épître de Jacques témoigne de quelques-unes des conséquences de l’orgueil lorsqu’il mentionne les luttes, les querelles, la convoitise et l’envie dans les premiers versets. Paul dans l’épître aux Galates affirme que ces choses font partie de ce qu’il a identifié comme étant les œuvres de la chair qui sont en opposition avec le fruit de l’Esprit (Galates 5.16-23).

Matthieu 7.4

La poutre dans l’œil (Matthieu 7.4)

2 avril 2019 admin 0

Suis-je du nombre de ceux qui jugent? C’est facile de voir le problème chez les autres, mais plus difficile de le voir en soi. Pour ma part, cela m’arrive encore trop souvent… Il suffit de s’examiner soi-même pour en prendre conscience. Le temps que nous nous appliquons à reprendre notre prochain devrait souvent être investi sur notre propre personne. Il est facile de joindre les rangs de ceux qui jugent et critiquent. C’est la signature de notre ancienne nature.