Matthieu 23.37

Jérusalem, Jérusalem ! (Matthieu 23.37)

mai 1, 2019 admin 0

Jésus n’était une personne comme les autres. Se sachant condamner et se rendant à son châtiment, il ne s’est pas arrêté à ce qui l’attendait, au contraire ses pensées étaient portés vers le peuple de Jérusalem, la ville qui repousse les messagers de Dieu… Jérusalem est connu pour être la ville sainte pourtant.

Méfions-nous de la religion car le cœur de l’homme se détourne si facilement de la volonté de Dieu. Faisons la différence entre la religion d’une personne et sa propre piété et son amour pour le Dieu créateur.

Matthieu 27.5

Le chemin de Judas – Matthieu 27.5

février 25, 2019 admin 0

Judas avait entendu à maintes reprises l’Évangile, il avait vu de ses propres yeux les nombreuses guérisons et les miracles que Jésus avait faits. Chaque parole de Jésus aurait dû provoquer en Judas un désir de sainteté, mais tel ne fut pas le cas. Judas avait même entendu dire de la bouche de Jésus qu’il allait être livré et crucifié (Mt 20.18-19). Pourtant, sans prendre au sérieux la prophétie de Jésus et en réaction à ce qui lui semblait être du gaspillage du parfum répandu sur Jésus, Judas offrit Jésus aux principaux sacrificateurs en échange de quelque trente pièces (Mt. 26.14-16).

Ésaïe 14.14

L’origine de Satan – Ésaïe 14.14

février 23, 2019 admin 0

Satan était parmi les anges les plus élevés. Il est dit de lui qu’il était plein de sagesse et parfait en beauté (Ézéchiel 28.12). Il a été au service de Dieu en Éden jusqu’à ce que son cœur se soit élevé à cause de sa beauté (Ézéchiel 28.17). Le prophète Ésaïe nous apprend à ce propos que Satan se disait en son cœur « Je monterai aux cieux, j’élèverai mon trône par-dessus les étoiles de Dieu; je siégerai sur la montagne de l’assemblée » (Ésaïe 14.13). Les témoignages d’Ésaïe 14 et d’Ézéchiel 28 nous démontrent que Satan à convoité et agit en fonction de ravir la place de l’Éternel son créateur. Il désirait être semblable à Dieu, c’est-à-dire son égal (Ésaïe 14.14).

Psaume 121.1-2

Psaume 121 : D’où me viendra le secours?

octobre 20, 2018 admin 0

e Psaume 121 est le deuxième cantique des degrés. Il est précédé par le Psaume 120 qui fait état de la tourmente du psalmiste qui a habité trop longtemps parmi ceux qui prenaient plaisir au mal, aux mensonges et qui détestaient la paix (Psaume 120.6). Nous retrouvons donc l’auteur de ce psaume avec le désir de quitter son environnement ou il y a absence de la crainte de Dieu. Il considère sagement d’entreprendre un pèlerinage vers la cité de Dieu. Vouloir le bien, rechercher la vérité nécessite un engagement sérieux. Notre pèlerin considère ici les risques du voyage. Il ressent le besoin pressant de changement en reconnaissant sa misère, mais également il est très conscient des dangers de la route, sachant bien que le voyage qu’il désire entreprendre comporte de grands dangers.