LETTRE À L’ÉGLISE DE PHILADELPHIE

14 juin 2020 Sylvain 0

À l’époque de Jésus, les clés pouvaient être petites comme celles que nous connaissons aujourd’hui ou même énormes comme celle dont il est fait mention dans Ésaïe 22.22, une clé qui était portée sur l’épaule. Les grosses clés servaient de levier pour permettre au verrou d’ouvrir de grandes portes. Celle que porte le Seigneur a dû ouvrir pour nous était gigantesque, ce qui nécessitait une énorme clé. Nous pouvons voir ici l’image de Christ portant sa croix pour nous, il portait la clé qui nous a ouvert le chemin au trône de la grâce. Il nous a ouvert la porte du ciel.