Josué vs Amalek (Exode 17.9)

Exode 17.9
Choisis des hommes et va livrer bataille à Amalec; Exode 17.9

Josué occupe une grande place dans la Parole de Dieu. Nous le connaissons comme étant celui qui mena Israël à la terre promise. C’était un homme de guerre qui prenait sa force et sa stratégie dans sa relation avec son Dieu. Il y a beaucoup de leçons pratiques à retirer de son histoire.

Mais pour aujourd’hui, portons nos regards sur comment Dieu a choisi de nous le présenter dans sa Parole. On retrouve la première mention du nom de Josué dans Exode 17.9. C’était au moment où le peuple d’Israël remettait en cause l’autorité de Moïse parce qu’ils devaient camper à Refidin, un endroit où il n’y avait point d’eau (Ex 17.1). Après avoir consulté l’Éternel, Moïse, en obéissant au Seigneur frappa le rocher au mont Horeb et il en jaillit de l’eau.

C’est justement à ce moment-là qu’Amalek survint et attaqua Israël. Cela nous fait penser au jour ou nous remettons en cause la présence de Dieu dans nos vies. Très rapidement, l’ennemi se met à l’action pour nous prendre en défaut. Grâce à Dieu, Israël avait de nouveau vu la main de Dieu agir et pourvoir à leur besoin ce qui accorda à Moïse un répit.

Devant l’attaque d’Amalek, Moïse fit appel à Josué son serviteur qui à cette époque portait le nom de Hosée. Son nom fut changé plus tard par Moïse pour Josué, mais les Écritures le nomment ainsi pour sa première mention biblique. Hosée signifiait salut, ce nom n’était pas suffisant pour illustrer la manière à laquelle Dieu allait se servir de lui, c’est pourquoi il a été nommé Josué qui signifie “L’Éternel sauve” (Nombres 13.16).

Moïse dit à Josué: “Choisis des hommes et va livrer bataille à Amalec”

Exode 17.9

Josué était serviteur de Moïse depuis sa jeunesse (Nombres 11.28). Il n’était pas guerrier, mais il avait acquis la confiance de Moïse qui savait qu’il pouvait placer en lui sa confiance. Josué exécuta ce que lui avait dit Moïse, en livrant bataille à Amalec.

De son côté Moïse n’allait pas demeurer les bras croisés. Au contraire, avec Aaron et Hur ils montèrent au sommet de la colline et Moïse éleva la verge de Dieu en signe d’intercession à l’Éternel. Lorsqu’il élevait sa main, Israël était le plus fort ; et lorsqu’il baissait sa main, Amalek était le plus fort. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. C’est ainsi que Josué a vainquit Amalek et son peuple (Nombres 11.11-13).

Le combat contre Amalek s’est livré sur deux fronts. Dans un premier temps sur la colline où Moïse intercédait pour le peuple de Dieu. Notons qu’il a été assisté par deux autres personnes. Ce n’est pas parce que nous sommes un homme de confiance que nous n’avons pas besoin d’aide. Puis sur le champ de bataille avec Josué et ses hommes. Nous ne pouvons exclure ni l’un ni l’autre des champs de bataille. Il faut dans nos vies lutter tant dans la prière que dans les circonstances de nos vies.

2 Corinthiens 2.14
Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours
triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu
l’odeur de sa connaissance !
2 Corinthiens 2.14

C’est ainsi que la Bible introduit Josué comme un chef combattant avec son peuple. Ce qu’il faut retenir est qu’il était à la bonne école regardant Moïse agir dans sa relation avec Dieu. Déjà, il était en mesure avec la complicité de l’intercession de Moïse de mener son peuple à la victoire devant l’ennemi. De même, nous aujourd’hui, nous pouvons apprendre de Jésus et de l’ensemble des Écritures pour être vainqueur avec Christ (2 Cor 2.14)

Sylvain Bigras

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
error

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Suivez-moi sur Twitter

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.