LETTRE À L’ÉGLISE DE PHILADELPHIE

14 juin 2020 Sylvain 0

À l’époque de Jésus, les clés pouvaient être petites comme celles que nous connaissons aujourd’hui ou même énormes comme celle dont il est fait mention dans Ésaïe 22.22, une clé qui était portée sur l’épaule. Les grosses clés servaient de levier pour permettre au verrou d’ouvrir de grandes portes. Celle que porte le Seigneur a dû ouvrir pour nous était gigantesque, ce qui nécessitait une énorme clé. Nous pouvons voir ici l’image de Christ portant sa croix pour nous, il portait la clé qui nous a ouvert le chemin au trône de la grâce. Il nous a ouvert la porte du ciel.

Attaché à la croix pour moi (Cantique)

6 août 2019 Sylvain 0

Le chant “Attaché à la croix pour moi” nous permet de garder à l’esprit la grandeur de l’amour de Dieu pour moi puisque c’est pour cela qu’il a été attaché à la croix, afin que chacun de nous soyons sauvé.

Il connaît nos besoins (Matthieu 15.32)

15 mai 2019 Sylvain 0

Cela faisait déjà trois jours qu’une foule de plus de quatre mille personnes suivaient Jésus sans le quitter avec rien à manger. Jésus, pleinement conscient des besoins de la foule, avait pitié pour ces gens. La mission de Jésus était d’annoncer le royaume de Dieu, mais tout en faisant cela, il prenait en considération les besoins des gens à qui il parlait. C’est pourquoi dans les Évangiles nous le voyons à maintes reprises guérir des malades, redonner la parole aux muets, guérir des estropiés, permettre aux boiteux de bien marcher et de redonner la vue aux aveugles. (Mt 15.31-32).

 1 Jean 5.13

L’assurance du salut (1 Jean 5.13)

7 mai 2019 Sylvain 0

En fait, Jésus définit la vie éternelle en affirmant qu’il s’agit de connaître le seul vrai Dieu, et celui qu’il a envoyé, c’est-à-dire Jésus lui-même (Jean 17.3). Le fait d’avoir la vie éternelle est étroitement lié au fait que nous avons la communion avec Dieu et que nous soyons connus de lui. On s’entend que la communion ne peut pas être un monologue où une seule personne parle. La communion sous-entend un dialogue entre deux parties. Deux parties qui s’écoutent et se répondent. Cette communion prend sa source dans une relation de vie de famille. C’est une relation unissant un père et ses enfants. Cette relation exige donc une réelle relation. Pour être chrétien, il faut dans un premier temps naître de nouveau, il faut devenir un enfant adopté par le Père éternel.